CADAVRES EXQUIS

Liés par l’ apétit de l’envie,

De toi, de nous…

L’oubli ne m’ait point accordé,

Souvenirs de nos jeux…

L’ Iris éclatante, miroir désarticulé,

Eclat du joyaux tranchant,

L’agonie constituant nos êtres.

Libre,

Transparence aérienne.

Ma tête décollée, les pieds enracinés.

A toi! je demeure soumis,

Puzzle imbriqué, fidèles ennemis;

Les angles accomodés, équilibrés;

Point culminant de nos néants;

Je suis…

Souffle de vie.

                                     Gabryel et Gaël



Laisser un commentaire

Doljansky Evelyne |
le blog de Lila99 |
artgau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Doll
| lucelideco
| Artiste naïf